Mergule nain – comportement et habitat naturel

C’est une espèce endémique, ce qui signifie que son habitat naturel est limité au bassin arctique. Il est considéré comme l’espèce d’oiseau de mer la plus abondante, avec une population estimée à plus de 37 millions de couples reproducteurs.
Le mergule nain niche dans les zones côtières des îles de l’océan Arctique, principalement dans la partie de l’Atlantique Nord. Récemment, son apparition a aussi été signalée au nord que la partie nord de la mer de Béring. Les plus grandes colonies (plus d’un million d’individus) ont été observées au Groenland. L’oiseau aime passer l’hiver dans les eaux libres de l’Atlantique Nord, bien que sa présence ait aussi été enregistrée dans des réservoirs d’eau libre (połynia, polynja, полыиья) dans les régions de l’Arctique où il ya de la glace de mer toute l’année.

Le mergule nain vit dans des colonies qui comptent de dizaines à des centaines de milliers d’individus. Les oiseaux aiment revenir à la même colonie année après année, dans l’espoir de prendre le même site de nidification chaque fois.

L’oiseau préfère établir des colonies sur les falaises rocheuses et construire son nid dans des zones abritées telles que crevasses, sous les surplombs, et parfois sur de grands cônes de scree (осыпь) à la base des pentes de montagne, à plusieurs kilomètres des rivages.

La diète du mergule nain se compose de zooplancton marin (une variété de protozoaires et de petits invertébrés, y compris les petits poissons). En raison de besoins élevés en énergie de l’oiseau, il préfère manger des espèces qui ont une teneur élevée en matières grasses. Une espèce de copépode appelée Calanus glacialis, est l’un des aliments préférés de l’oiseau. Comme cette espèce de copépode se produit dans les zones de l’océan avec des courants froids, les changements des courants océaniques en raison du changement climatique a donc eu un impact important sur la distribution et l’abondance des colonies de petits auk.

Le mergule nain  est capable de plonger à une profondeur de 30-50 mètres pour chercher de la nourriture, et peut rester sous l’eau jusqu’à 45 secondes.

De cinq à quinze fois par jour, l’oiseau quitte ses colonies de nidification pour se nourrir en pleine mer. Pendant le temps de l’année où il doit nourrir ses poussins, le mergule nain voyage généralement de 10 à 15 km par jour, mais peut parfois parcourir de 100 à 150 km.

Les mergules nains sont confrontés à plusieurs prédateurs naturels, tels que les renards arctiques (арктическая лиса) et les oiseaux de proie comme le goéland glaucous (бургомистр) qui chasse depuis l’air, en essayant d’arracher des individus de troupeaux de petits mergules.

Polarpedia terms are created by EDU-ARCTIC Consortium, which holds responsibility for quality of translations in following languages: Polish, French, Danish, Norwegian, German, Russian, Italian, unless indicated otherwise. If you see an error - please contact us: edukacja@igf.edu.pl.
European Union flag This project (EDU-ARCTIC) has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement No 710240. The content of the website is the sole responsibility of the Consortium and it does not represent the opinion of the European Commission, and the Commission is not responsible for any use that might be made of information contained.
Designed & hosted by American Systems Sp. z o.o.