Oiseaux migrateurs

La migration est le mouvement régulier des animaux entre les zones où ils vivent à différents moments de l’année. Environ 5 millions d’oiseaux terrestres migrent chaque année d’Europe et d’Asie, principalement vers l’Afrique. De nombreuses espèces d’oiseaux migrent le long des mêmes routes, suivant des caractéristiques physiques telles que les côtes, les crêtes montagneuses et les vallées fluviales. Les routes très fréquentées sont connues sous le nom de voies de migration.

La raison la plus courante de migrer pour une saison donnée est de profiter de la nourriture, du logement et de l’eau qui peut varier selon les saisons. La migration peut également se produire à différentes étapes de la vie. Parfois, la destination choisie peut être plus sûre pour les jeunes en raison de moins de prédateurs ou d’un plus grand nombre d’abris. Dans d’autres cas, la destination est plus sûre parce que l’animal a besoin d’un type d’habitat différent quand il est jeune comparé à quand il est plus vieux.

La migration signifie plusieurs semaines ou même plusieurs mois de voyage, ce qui peut inclure le franchissement de barrières écologiques comme les montagnes, les mers et les déserts. Les oiseaux doivent affronter et résoudre un certain nombre de problèmes physiologiques et écologiques, comme répondre aux besoins énergétiques du vol prolongé, trouver des zones de ravitaillement appropriées le long du parcours, etc. Un problème majeur concerne l’orientation et la navigation: les oiseaux migrateurs adultes connaissent déjà la route et les habitats d’hivernage qui leur ont permis de survivre les années précédentes, les jeunes migrateurs qui migrent pour la première fois doivent atteindre leur zone d’hivernage propre à la population qui leur est encore inconnue. Les oiseaux sont conduits par des compétences de navigation extraordinaires, pas encore connues à ce jour, basées sur des systèmes de boussole internes visuels (soleil, polarisation de la lumière, configuration en étoile) et non-visuels (champ magnétique). Il y a aussi une forte composante génétique à la migration en termes de calendrier et de route, mais cela peut être modifié par des influences environnementales.

Les oiseaux migrateurs peuvent être durement touchés lorsqu’ils sont les plus vulnérables. Après de très longs voyages, ils font face à d’innombrables dangers. Ceux-ci comprennent la destruction et la dégradation des habitats naturels, la perte de sites critiques tels que les zones humides côtières, les abattages illégaux, les empoisonnements, la pollution et les collisions avec des infrastructures mal situées telles que les lignes électriques et les éoliennes.

En conséquence, plus de 40% des espèces d’oiseaux migrateurs sont en déclin et près de 200 sont maintenant classées comme menacées à l’échelle mondiale.

La sterne arctique est un oiseau migrateur et un détenteur de record célèbre en termes de distance de migration.

 

Polarpedia terms are created by EDU-ARCTIC Consortium, which holds responsibility for quality of translations in following languages: Polish, French, Danish, Norwegian, German, Russian, Italian, unless indicated otherwise. If you see an error - please contact us: edukacja@igf.edu.pl.
European Union flag This project (EDU-ARCTIC) has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement No 710240. The content of the website is the sole responsibility of the Consortium and it does not represent the opinion of the European Commission, and the Commission is not responsible for any use that might be made of information contained.
Designed & hosted by American Systems Sp. z o.o.